Découvrez la marque
Portails, clôtures et garde-corps kostum
Partager sur

Le cycle de vie de l’aluminium

L'aluminium

Nous avons choisi l’aluminium, oui mais pourquoi ? Eh bien car ses propriétés, pour nous, nous permettent de vous proposer un produit créatif et de qualité : il est résistant, il ne rouille pas, il est malléable, il peut se peindre, il demande peu d’entretien, il est recyclable à l’infini, il est léger. Tour d’horizon de son histoire, depuis la croûte terrestre jusqu’à votre jardin !

Clôture aluminium contemporaine litenn

De la rareté à l’abondance

L'aluminium a été découvert en 1854. A l’époque, il était considéré comme un métal précieux, au même titre que l’or. Pourtant il est loin d’être rare, étant donné qu’il compose près de 10% de la croûte terrestre. Reconnu pour ses nombreuses qualités, on le retrouve aujourd’hui partout dans notre quotidien : dans nos emballages alimentaires pour ses propriétés barrière, dans nos véhicules pour sa légèreté, dans nos bâtiments pour sa malléabilité et sa durabilité, etc.

Recette de l’aluminium

L’aluminium n’existe pas à l’état pur dans la nature, il est toujours associé à d’autres composants. Le principal minerai duquel on l’extrait aujourd’hui est la bauxite. Pour extraire l’aluminium de la bauxite, on la concasse puis on l’attaque à la soude. On produit alors une fine poudre d’oxyde d’aluminium, l’alumine. Pour séparer les deux composés qui forment l’alumine, l’oxygène et l’aluminium, on dissout l’oxyde dans un bain à plus de 900°C, parcouru par un courant électrique : c’est l’électrolyse. L’aluminium suit le courant dans un sens, et l’oxygène dans le sens contraire : on récupère alors un aluminium pur.

L’aluminium aux mille formes et aux mille couleurs

couleur aluminium

L’aluminium pur est très mou. C’est pourquoi on le lie avec d’autres métaux, qui lui apporteront diverses propriétés de résistance. Ces alliages sont composés de minimum 95% d’aluminium et de moins de 5% de fer, silicium, cuivre, etc. Cette opération se fait en fonderie : les métaux sont fondus dans un bain, puis coulés dans des moules en lingots ou billettes et refroidis.

A partir de ces lingots ou billettes, on peut donner toutes les formes possibles à l’aluminium :
- En l’extrudant, c’est-à-dire en le passant à travers un moule, on peut faire des profilés de plusieurs mètres de long et de formes complètement différentes. C’est ainsi que sont faits nos montants, traverses, lames, main courantes, etc.
- En le laminant, c’est-à-dire en l’étirant, on peut faire des tôles. Ce sont ces tôles que nous redécoupons et que nous intégrons dans nos produits.

En fin d’extrusion ou de laminage, le profilé ou la tôle est refroidi à l’eau pour figer la matière et renforcer sa résistance. C’est aussi ce qui lui permettra d’être plus résistant à la corrosion.

Les pièces en aluminium peuvent être peintes, durablement : on parle de thermolaquage. On fait subir à l’aluminium un traitement de surface qui va permettre une bonne adhérence de la peinture et améliorer la résistance à la corrosion. On applique ensuite la poudre, par électrostatisme. Pour finir de la fixer, on cuit l’aluminium… dans un four.

Avec ces profilés, ces tôles, et ce panel de couleurs infini, nos menuisiers peuvent entrer en action. Nous coupons et usinons les profilés pour pouvoir les assembler : des montants, des traverses, un remplissage, et nous faisons un portail fonctionnel. Des poteaux, des lames, des tôles, et nous faisons une clôture à votre image. Comme dans un jeu d’assemblage, nous emboitons les barres les unes dans les autres pour vous proposer un produit robuste mais démontable.

De l’utilisation à la réutilisation

couleur aluminium

Grâce à ses propriétés de résistance, l’aluminium a une très longue durée de vie. Aujourd’hui, 75% de l’aluminium produit depuis 1880 est encore en cours d’utilisation, dans les bâtiments par exemple. C’est pourquoi le marché de l’aluminium recyclé est encore peu développé. Pourtant le recyclage de l’aluminium demande seulement 5% de l’énergie nécessaire à celle de la production de l’aluminium primaire… Une vraie opportunité pour l’avenir !

Dans la nature, l’aluminium met des centaines voire des milliers d’années à se dégrader. Mais des industriels ont développé des usines de recyclage très efficaces. Dans les centres de tri, l’aluminium est très souvent assemblé avec d’autres matériaux : joints en caoutchouc, vis en inox, etc. Pour les séparer, les recycleurs utilisent une machine à courant de Foucault : l’aluminium reçoit une charge magnétique et est rejeté par un aimant, tandis que les autres matériaux restent sur le tapis. L’aluminium est ensuite nettoyé, analysé pour le classer par famille d’alliage, puis refondu. On en refait des billettes et des lingots, des profilés et des tôles, des portails et des clôtures… et la boucle est bouclée !